EurActiv.com Correspondent's Choice

Une série de blogs sur les affaires européennes émerge depuis 2005 – dorénavant même les commissaires européens tiennent quotidiennement leur propre journal de bord sur Internet. Mais cela soulève une véritable question : les blogs entraîneront-ils un débat européen plus intelligent ?

L’émergence des blogs et du journalisme citoyen remet en question les médias traditionnels à plusieurs niveaux :

  • La qualité des blogs est très inégale. Par ailleurs, les blogs ont des fréquences de publication différentes. Certains sont mis à jour quotidiennement, d’autres de manière plus épisodique.
  • La plupart des journalistes professionnels estiment que cette nouvelle génération de bloggers manque d’éthique et ne respecte pas les normes du métier.
  • De leur côté, les bloggers remettent en question l’indépendance des médias qui n’osent parfois pas adopter une position critique à l’égard des institutions ou des entreprises qui pourraient leur fournir des financements ou leur faire de la publicité. Certains critiques des blogs (“blog watchers”) posé la question suivante : est-il éthiquement acceptable qu’un journaliste rédige un article “traditionnel” pour son média habituel et qu’il publie ensuite un courrier dans lequel il adopte un ton plus critique et plus subjectif.
  • Les associations de journalistes (FIJ, IPA/API) ont rencontré des difficultés pour s’adapter au journalisme sur Internet. A Bruxelles, depuis quelques années, les journalistes en ligne se voient refuser l’accréditation officielle après des institutions européennes. Qu’en est-il des nouveaux bloggers? Quelle place pourraient-ils occuper au sein du monde de la presse de Bruxelles? A quelles règles doivent-ils être soumis? Lors d’un atelier réunissant les acteurs européens concernés et organisé à Helsinki en décembre 2006, les spécialistes et les professionnels des médias traditionnels ont éprouvé quelques difficultés à définir le rôle des blogs et d’autres tendances nouvelles par rapport au journalisme européen déjà établi (EurActiv 07/12/06).

Certains législateurs européens ont perçu les blogs comme un moyen de renouer des liens avec les citoyens, notamment à la suite du rejet du projet de Constitution européenne en France et aux Pays-bas. Suivant l’exemple innovateur de la vice-présidente de la Commission, Margot Wallström, trois autres commissaires (Marianne Fischer-Boel, Janez Potocnik, Vladimir Špidla) ont décidé d’alimenter un blog. Deux autres commissaires (Stavros Dimas et Meglena Kuneva) préparent actuellement le leur.

Certains citoyens ont également lancé des blogs portant sur l’UE. Certains journalistes professionnels et médias ont même créé leur propre blog en vue de commenter les affaires européennes (FT Brussels blog, Euroblog de Mark Mardell (BBC) et “Coulisses de Bruxelles” de Jean Quatremer de Libération).

En novembre 2006, la DG Communication de la Commission a organisé un atelier spécial, intitulé “Impliquer les citoyens” dans le cadre de son “Livre blanc” sur une politique de communication européenne. Des citoyens bloggers ont aussi contribué à la conférence de Bergame (Italie) en expliquant la manière dont ils utilisent ce nouveau média pour informer et faire des commentaires sur l’Union européenne (présentations disponibles ici).

Néanmoins, on s’interroge également sur les limites des blogs en termes de contribution à la politique de communication de l’UE :

More…

Author :
Print

Comments

Comments are closed.